Presse RMC et BFM du 8 mai 2012

  • sarah ourahmoune
  • Presse

 

Ourahmoune veut décrocher la Lune

Parmi les meilleures dans la catégorie des poids mouches, la Française veut réussir les Mondiaux, qui débutent ce mercredi en Chine, et valider sa présence à Londres pour le premier tournoi olympique féminin de l’histoire des JO.

Louis Chenaille (avec A.A., M.M) | rmcsport.fr | 08/05/2012


Sarah Ourahmoune

La boxeuse française est de retour en Chine pour y rééditer son exploit. Sacré championne du monde en 2008 à Ningbo chez les poids mi-mouches (-48kg),Sarah Ourahmoune va disputer les Mondiaux (Qinhuangdao, 9-20 mai) dans la catégorie mouche (-51kg) pour décrocher son billet aux Jeux de Londres. Une première olympique puisque si les hommes combattent aux JO depuis 1903, ce sera une première pour les filles. L’Albertivillarienne veut être la Française qui écrira l’histoire de la boxe anglaise féminine sous la bannière aux cinq anneaux. « Ce serait une belle reconnaissance, on a toujours été à l’écart, on ne fait pas les jeux de la francophonie, on n’est pas à l’Insep… » Pour prendre l’Eurostar, la fille d’Aubervilliers devra au moins atteindre les quarts de finale, alors qu’elle figure dans le top mondial grâce à ses bons résultats récents.
Un titre de vice-championne d’Europe acquis en octobre dernier, une huitième couronne nationale décrochée le 21 janvier, jour de ses 30 ans… Sa préparation n’a pas fait tache. « Elle a enchainé 6 combats en 10 jours et a fait 6 victoires, avec notamment l’or au tournoi international en Crète », se félicite son entraîneur de toujours, Saïd Bennajem, un ancien des JO de Barcelone. Mais dans l’Empire du Milieu, sa protégée, qu’il entraîne depuis 16 ans dans la salle Jean Martin à Aubervilliers, devra repartir de zéro. « C’est très stressant, concède-t-elle, c’est la mort subite, il y a très peu de place. » En Asie, elle croisera les meilleures, toutes candidates à l’or olympique : la Polonaise Michalzuck, championne du monde en 54kg, l’anglaise Nicola Adams qui avait pris le dessus sur la Française à l’Euro, l’Indienne Mary Kom, championne du monde en 48kg, et la chinoise Ren Cancan, championne du monde de la catégorie…

Elle a reçu la Légion d’honneur

Sarah Ourahmoune s’est envolée avec l’équipe de France (Estelle Mossely, Ericka Guerrier) le 2 mai pour parfaire leur préparation sur place. Elle n’a pas perdu cette fois ses valises à l’aéroport, comme ce fut le cas dernièrement en Pologne et à Toulouse. Peur panique, depuis. Par contre, l’éducatrice spécialisée pour enfants handicapés a laissé derrière elle Sciences Politiques et son master de marketing qu’elle entend décrocher dans 2 ans. Sarah aux gants d’acier, travaille aussi son QI. « On ne vit pas de la boxe, mais là c’est compliqué depuis mars, j’ai mis les études entre parenthèses, je reprendrai en rentrant. » Trop de séances, de bobos et de déplacements. Dans l’immédiat, la championne ne vit que pour le tournoi qualificatif olympique. Un quart et elle verra la Tamise. Décorée de la médaille de chevalier de la Légion d’honneur en avril, Ourahmoune ne veut pas s’arrêter là. « Les Jeux ce sera l’apothéose. » 
 

 

Carnet de sportive.com -  Hébergé par Overblog