Blessée, je ne ferai pas mon jubilé de 10 novembre à Carpentier #TheMainEvent

  • sarah ourahmoune
  • News

Mon corps me lance des signaux et je me dois de les écouter. Ce matin, je me suis blessée à l'entraînement. Rien de très grave. Il s'agit d'une déchirure au pectoral. Du repos et des anti-inflammatoires devraient y remédier. Deux choses me tracassent : la première, devoir annuler mon jubilé prévu le 10 novembre. J'y tenais tellement! C'était l'occasion pour moi de tirer ma dernière révérence. D'offrir une ultime prestation à tous ceux qui m'ont accompagné jusqu'au podium de Rio, à ceux qui ont crié, pleuré et souri avec moi devant leur écran... Ça ne se fera pas le 10 novembre. Je reviendrai vite. Et ceux qui me connaissent doivent se douter que cette "petite" épreuve n'est rien! Ma seconde frustration réside dans le fait que je vais devoir me reposer. Un mot qui est sorti de mon vocabulaire et surtout de mon emploi du temps depuis des années. 

Dans ces moments où le moral flanche, je ne peux m'empêcher de penser à une phrase de Paolo Coelho que j'ai fait mienne : " Quand on ne peut revenir en arrière, on doit se préoccuper de la meilleure manière d'aller vers l'avant." 

Carnet de sportive.com -  Hébergé par Overblog