Tournoi de qualification aux JO de Rio : “Il n'y a pas de réussite facile ni d'échecs définitifs.”

  • sarah ourahmoune
  • Boxe
Tournoi de qualification aux JO de Rio : “Il n'y a pas de réussite facile ni d'échecs définitifs.”

Le premier de tournoi de qualification pour la boxe féminine a eu lieu du 9 au 17 Avril à Samsun en Turquie. Il s'agissait d'un tournoi continental qui regroupait les meilleures boxeuses européennes. Pour pouvoir obtenir son billet pour Rio, il fallait être finaliste. 

Huitième de finale contre l'hollandaise :

 

Mon premier combat est prévu deux jours après le tirage au sort. Je boxe l’hollandaise en huitièmes de finale. Je reste concentrée sur ce premier combat sans me projetter sur la suite.  En effet, le combat d’après sera une vraie étape. Je boxerai l’anglaise, championne olympique...

Je me sens bien et motivée. Je visualise quelques combats de mon adversaire. La stratégie est claire dans ma tête : la provoquer et la contrer… mais surtout être méchante, agressive et déterminée. 

Dans le couloir d’attente, mon adversaire me dévisage. L’attente paraît longue… 5 minutes au moins.  Je traverse le gymnase pour rejoindre mon ring. Le ring B… tout au fond. Je suis déterminée. 

Le gong sonne. C’est parti. Du début à la fin du combat je n’ai pas douté. J’ai appliqué ma stratégie. Elle a fonctionné. 

Même si j’aurai pu mieux faire car il y a toujours des choses à améliorer, dans l’ensemble je suis satisfaite de mon combat. 

Maintenant, il faut se concentrer sur la prochaine étape. L’anglaise. Elle m’a battu 3 fois. Mais la dernière fois que je l’ai rencontré. Je suis descendue du ring confiante. Je sais ce qu’il m’a manqué pour la battre. La décision s’est jouée peu. 

Cette fois, pour la battre, je serai encore plus active même sur les temps de préparation d’attaque et de feinte.  Je vais doubler, tripler mes attaques. J’y crois fort. Je sais que je peux le faire. J’aime les challenges. J’aime avoir des adversaires fortes face à moi. Elle est forte. Je vais me surpasser.

 

Quart de finale contre l'anglaise :

Je perds ce combat. Très grosse déception pour moi au TQO en Turquie... Grosse désillusion. Souvent à haut niveau, la différence se joue à un détail. Je me sentais bien dans mon corps et dans ma tête. Je me suis pleinement engagée. Ça n'a pas suffit pour convaincre les juges.

Difficile à accepter. Pendant quelques minutes je me suis imaginée que c’était un cauchemar. Que le combat n’avait pas encore eu lieu. Que j’allais me réveiller… Mais non. C’est bel et bien fini. 

Fini pour cette échéance. Mais pas pour de bon.  Il me reste un espoir. Un infime espoir de me qualifier. Prochaine étape dans moins d'un mois au Kazakhstan où se jouera la dernière chance de qualification pour les JO de RIO.
 

 

 

 

 

 

Carnet de sportive.com -  Hébergé par Overblog